Article lié à l'émission : TOUT LE MONDE TOUT LU!
See all episodes Everything on the show

La peau

Cette semaine, l’animateur Jean Barbe aborde le thème de la peau. Sans la peau, nous devenons excessivement vulnérables, aussi bien la peau physique que la peau symbolique, celle que l'on s'invente pour mieux affronter la réalité.
 
Notre première invitée, Catherine Mavrikakis,  grande romancière contemporaine québécoise, a traité, entre autres, de la peau réelle et symbolique dans Ce que dit l'écorce, livre écrit à quatre mains avec Nicolas Lévesque. «Je suis née sans peau», se confie-t-elle. Elle admet que la littérature lui a permis de se confectionner une seconde peau qui répond tant bien que mal à ses angoisses. «L’écriture permet de me placer là où je devrais être: un peu plus loin, un peu plus proche.»
 
Nous recevons également Léa Clermont-Dion qui est venue nous présenter La revanche des moches, un livre-documentaire qui questionne l'image corporelle que nous impose l'industrie de la mode. «On vend du rêve et c’est payant!», s’insurge-t-elle. Hyperactive, elle multiplie les projets, nourrie par un sentiment d’urgence qui la tenaille. 
 
 
Léa Clermont-Dion et Catherine Mavrikakis
Léa Clermont-Dion et Catherine Mavrikakis, deux auteures... définitivement bien dans leur peau!
 
 
Nos trois chroniqueurs littéraires sont au rendez-vous: Bertrand Laverdure, Alexandra Schilte et Marie Plourde. Bertrand Laverdure nous parle de ses dernières trouvailles: L’ombre d’une différence, par Sefi Atta, Seins et œufs, par Mieko Kawakami. Alexandra Schilte parle du toucher. Pour finir, Marie Plourde nous présente ses revues de la semaine: National Geographic –  pour son édition Your Body, Hustler et Bazaar.
 
 
L'auteure de cet article, Fanny Samson, est stagiaire au contenu pour
Tout le monde tout lu!
 

 

Vos commentaires

Be the first to get news from MATV

Get the latest news before everyone else and be informed of exclusive deals