Les habitudes de vie pour vivre longtemps… et en santé

Environ 650 personnes sont décédées l’an passé à l’âge de 100 ans et plus au Québec… On vit longtemps, mais vit-on en santé?
 
Étant donné qu’on a la capacité de mieux traiter certaines maladies (maladies infantiles, infectieuses, cancer, maladie cardiaque), on vit plus longtemps…Assez longtemps pour être affecté par d’autres problèmes dits chroniques.
 
On pense que la maladie d’Alzheimer est plus fréquente. Elle l’est tout simplement parce qu’avant on mourrait trop jeune pour développer cette maladie qui apparaît, dans presque tout les cas, après 65 ans.
 
La vieillesse ne débute plus à 65 ans comme autrefois. Les personnes âgées de 65 à 74 ans sont encore très actives, travaillent, voyagent, font du bénévolat, habitent leur maison. Elles entrent souvent dans les statistiques «personnes âgées», mais elles ne vivent pas d’incapacité.
 
Cependant c’est vers 65 ans qu’on commence à avoir des problèmes de santé «chroniques». 
 
Et on devient vieux quand on est frappé par des problèmes de santé qui engendrent des incapacités et des pertes d’autonomie. 
 
 
Principaux problèmes de santé de longue durée 
 
Hypertension
 
Arthrite, arthrose, rhumatisme
 
Maladie cardiaque
 
Diabète
 
Bronchite
 
 
Trois personnes sur quatre âgées de 65 ans et plus se disent atteintes d’au moins un problème de santé de longue durée. Et qui dit «problèmes de santé»  dit souvent, «incapacité». 
 
 
Principales incapacités après 65 ans
 
Douleur
 
Mobilité
 
Flexibilité
 
Apprentissageet mémoire 
 
 
Ces maladies et incapacités semblent toutes reliées?
 
Oui. Dans le vieillissement on a ce que certains gériatres appellent l’effet cascade.
 
Quand on présente un problème de santé, une incapacité va suivre. Ce qui, par la suite, engendre une diminution de certaines de nos fonctions et qui, elle-même, engendre d’autres problèmes de santé et d’autres incapacités et ainsi de suite.
 
Quand on retire une seule carte, tout le château menace de tomber. 
 
Par exemple  l’arthrose du genoux, qui touche une grande majorité de personnes âgées, amène de la douleur qui, à son tour, diminue la mobilité et la force. Si on bouge moins à cause de la douleur, on augmente notre poids, la vascularisation de notre corps, notre cerveau et ainsi les risques de maladie cardiovasculaire augmentent.
 
 
Principales causes de décès chez les personnes âgées de 65 ans et plus au Canada
 
Cancer: 28%
 
Maladies du cœur: 21%
 
Accident vasculaire cérébral: 6%
 
Maladies des voies respiratoires inférieures: 5%
 
Maladie d’Alzheimer: 3%
 
Toutes les autres causes de décès: 37%
 
 
Que peut-on faire pour empêcher l’effet cascade de se déclencher?
 
On n’a pas de prise sur nos gènes. On a de bonnes conditions de vie au Québec, dont la vaccination, l’accès aux médicaments et le dépistage précoce. Il nous reste nos habitudes de vie!
 
Regardons les habitudes de vie qui ciblent les grands tueurs, soit les cancers et les maladies cardiovasculaires.
 
La Société canadienne du cancer affirme que la moitié des cancers pourraient être évités.
 
 
Exercices
 
33 % des ainés sont totalement inactifs. Surtout les âgées à faible revenu, moins scolarisées et qui habitent seuls.
 
Bienfaits: augmentation force musculaire, densité osseuse, équilibre: prévient les chutes. Diminution du poids, diminution de l’hypertension: prévient maladie cardiovasculaire, le diabète et certains types de cancer. Vascularise le cerveau: maintient l’attention, la compréhension et la mémoire.
 
 
Arrêt du tabac
 
Cesser le tabac (cancer et maladie cardiovasculaire).
 
Signe encourageant: plus on vieillit, plus on essaie d’arrêter de fumer. 
 
On retrouve une plus grande proportion de fumeurs parmi les aînés à faible revenu, peu scolarisés ou vivant seuls.
 
Le tabac est la cause numéro un du cancer du poumon, le cancer le plus fréquent.
 
Le tabagisme contribue à l’accumulation de plaques dans vos artères, fait augmenter le risque de caillots sanguins, réduit l’apport en oxygène dans le sang, fait augmenter votre pression artérielle et fait travailler votre cœur plus fort. Donc, cesser de fumer aide à diminuer les risque du deuxième tueur chez les 65 ans et plus, soit les maladies cardiovasculaires.
 
 
Alimentation
 
Les études démontrent que le risque de maladie cardiaque et de certaines formes de cancer peuvent être réduit chez les personnes qui consomment cinq à dix portions de fruits et légumes par jour.
 
Poids santé: réduit risque d’arthrose genoux, hanche, maladies cardiovasculaire, diabète, etc.
 
L’alcool: de récentes recherches affirment que consommer deux verres de vin rouge (idéalement du Pinot noir d’Australie) quand on est un homme et un verre quand on est une femme est plus bénéfique que de ne rien consommer.
 
Mais attention, si on augmente cette «dose» les risques de cancer augmentent!
 
 
Stress
 
Le stress contribuerait à l'apparition de maladies cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux, de dépression, d'anxiété et d'autres troubles de santé. En général, les personnes très stressées sont tendues ou inquiètes et souffrent de maux de tête ou de problèmes digestifs.
 
Exercices, méditation, respiration et le rire. L'humour aiderait à réduire la tension artérielle et à atténuer certains autres effets néfastes du stress.
 
Et surtout, savoir obtenir du support par un bon réseau!
 
On ne pourra pas repousser l’heure de la mort jusqu’à 222 ans, mais on peut contribuer à se garder en santé longtemps et vivre vieux et mieux par de saines habitudes de vie et un bon réseau social.
 
 
 
 
 
Livre
 
 
Par les auteurs Richard Béliveau et Denis Gingras
 
 
Chroniqueuse: Michèle Sirois

 

 

article présent dans le dossier

LIBRE-SERVICE: AÎNÉS
Les réalités, les problématiques et les solutions liées au vieillissement sont nombreuses, pour ceux qui préparent[...]
Lire le dossier

Vos commentaires

Be the first to get news from MATV

Get the latest news before everyone else and be informed of exclusive deals